Notre Histoire

Aide Humanitaire et Journalisme (AHJ) est une association loi 1901, fondée en France en 2017. Elle permet à toutes les victimes de guerres ou de discriminations, notamment les femmes en zones de conflit et les réfugiées en France et en Europe, de se former au journalisme et à l’art pour affirmer leurs droits et faire entendre leurs voix. Ses actions sont destinées en priorité aux femmes journalistes et activistes dans les zones de conflit.

AHJ est née de la volonté de donner la parole aux femmes Yézidis rescapées de Daesh, afin qu’elles puissent reprendre confiance et raconter leurs histoires à travers le photojournalisme. Ces femmes yézidies, perçues avant tout comme des « victimes », se sont transformées en véritables « voix ». Leurs photographies ont traversé les frontières, pour amener leurs voix en France, mais aussi en Europe et ailleurs. Certaines ont repris leurs études, aujourd’hui étudiantes en journalisme ou activistes auprès de leur population. 

PhotoShaydaH:KRI:Suli:AshtiCamp:14:02:20

En 2018, en partenariat avec l'UNICEF, AHJ a organisé en France des ateliers d’écriture, photographie et peinture avec des enfants migrants , pour imaginer quelle serait leur école idéale. En 2019, AHJ a travaillé avec l’Agence Française de Développement des Médias, pour mener des analyses sur la condition des femmes dans les médias en Irak et au Yémen. De là est né en 2020, le projet Makanati en partenariat avec CFI et avec le soutien du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères. Makanati vise à renforcer les compétences des femmes journalistes, et à favoriser la parité comme le rôle et la place des femmes dans les médias et dans le discours public.

À l'occasion de la journée Internationale des droits des femmes, le 8 mars 2021, AHJ et l'institut français en Irak ont soutenu les bénéficiaires de Makanati à la production de podcasts sur leurs visions  de l'égalité des genres dans la société et sur les lieux de travail. Nos actions visent à renforcer les capacités des femmes journalistes et activistes, expérimentées ou émergentes, pour améliorer la connaissance de leurs droits et des concepts liés à l'égalité de genre. Nos initiatives contribuent ainsi à la promotion d’une gouvernance féministe assurant une participation pleine et effective des femmes dans la société.

Forte de son expertise, AHJ souhaite élargir la portée de ses actions en lançant un nouveau projet Voix des femmes sans frontières (VFSF). L’objectif est de créer un réseau international rassemblant des femmes activistes et journalistes exilées en France et en Europe, et des femmes engagées dans leur pays en Afrique et au Moyen Orient. Cette cellule opérationnelle, basée à Paris, leur permettra de bénéficier de formations, mais aussi de s’exprimer librement dans un cadre sécurisé, de croiser leurs regards et s’entraider entre professionnelles expérimentées et jeunes talents émergents. Le projet VFSF vise à accélérer l’égalité de genre dans les médias et la place des femmes issues des zones de conflit ou exilées en France et en Europe, en renforçant leurs capacités professionnelles et en valorisant leurs droits.